CDC : L’abattoir texan

Cult Of The Death Cow est l’un de ces groupes d’hacktivistes à faire frémir : un nom à pas dormir les yeux fermés, la diffusion de moyens et de méthodes pour prendre le contrôle de n’importe quel ordinateur sous Windows et des déclarations de guerre cybernétique…

Fondé en 1984, ce groupe de hackeurs pointe les failles des systèmes d’exploitation, s’engage contre la censure en chine et à Taïwan et attaque l’Église de Scientologie.

Ces « faits d’armes » en Chine, en ex-Yougoslavie ou contre Google sont célèbres dans la communauté des hackeurs.

Les sites-projets du CDC sont là ->

Le blog des adorateurs de la vache morte, ici ->

Publicités

CCC : C’est pas de la BB crème

Le Chaos Computer Club est le premier. Premier historiquement, fondé en 1981. Premier en taille, en notoriété, en actions et révélations fracassantes… C’est le premier, tout simplement.

Basé à Berlin et Hambourg initialement, avant d’essaimer dans toute l’Allemagne, puis les pays germanophones et au-delà, le CCC est devenu l’institution européenne des hackers.

Ses membres investissent tous les nœuds qui se font entre la technologie et la société : surveillance, liberté d’information, fichage, partage…

Leur « palmarès » est impressionnant et la police et le gouvernement allemand les connaissent bien ! Mais en tant que hackers, ils ne profitent pas pour eux même de leurs actions, mais les partagent dans l’intérêt du public.

Visiter le site du CCC ->