Le Parti Pirate Européen

Fondé en 2014, le PPEu fédère les partis de l’Union européenne avec l’objectif de porter le plus d’élus possibles au Parlement européen.

Il s’agit d’afficher la trans-nationalité des Partis Pirates et de coordonner leurs actions aux élections européennes.

Publicités

Birgitta JONSDOTTIR : Politicienne, poétesse, pirate.

Birgitta JONSDOTTIR est poète et membre du parlement islandais. Elue du Parti Pirate, cette artiste a porté la loi qui a fait de l’île un paradis, non pas pour le secret bancaire mais pour la liberté d’informer.

Aujourd’hui, l’International Modern Media Initiative offre asile, protection et moyens aux lanceurs d’alertes et aux journalistes du monde entier.

Découvrir Birgitta JONSDOTTIR ->

Rickard FALKVINGE : le parti politique comme une start-up

Dans un article paru en janvier 2012, le journal anglais The Guardian portraitise, non sans humour, Rickard Falkvinge en avocat d’affaire.

Sa biographie nous dépeint un suédois programmeur autodidacte, entrepreneur précoce et politicien atypique célébré par la presse internationale pour les succès électoraux du Pirat Partiet et l’expansion rapide des Partis Pirates à travers le monde et plus particulièrement en Europe.

Aujourd’hui en retrait du parti qu’il a fondé et dirigé, Rickard Falkvinge milite sur Internet et dans les médias pour les valeurs qu’il défend :

  • Le partage des biens culturels
  • L’abolition du système des brevets
  • La liberté d’expression
  • Les monnaies non bancaires

Au cours de ses interventions en conférences, sur le site Torrent Freaks, à la télévision ou sur son blog, Rick Falkvinge développe sa vision et son expérience du « Swarmrise » (littéralement la montée de l’essaim) qu’il présente comme un outil de management innovant, remarquablement efficace, et transgressif.

Voir le site de M. FALKVINGE ->

Le premier Parti Pirate

Tout commence en 2006, en Suède, où le plus célèbre site de partage de liens torrents au monde voit ses serveurs saisis par la justice. Ses fondateurs se retrouvent au cœur d’une tourmente politico-judiciaire qui oppose les internautes, habitués à partager tout ce qui se numérise gratuitement (films, musiques, livres, logiciels…) aux ayants droits du monde du spectacle et de l’édition.

L’ampleur de l’évènement, ses répercussions politiques et sociétales provoquent l’émergence, brutale et irrémédiable, des problématiques liées à Internet dans la sphère politique en Suède, en Europe et dans le monde.

C’est dans ce contexte et cette même année que le premier Parti Pirate fut fondé : Piratpartiet.

Aller sur le site du PiratPartiet (en anglais) ->